AVIGNON CULTURE
AVIGNON CULTURE

Avignon en coeur

Avignon, c’est un cœur de ville exceptionnel, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO (600 000 visiteurs annuels), c’est aussi un espace festif ouvert à l’art qui est demeuré au fil des décennies, vivant, inventif et attractif. Ecrin du festival d’Avignon, destination touristique majeure, le cœur de la cité papale est aujourd’hui tourné vers l’avenir et réinvente ses usages.

UN CŒUR QUI S’OUVRE

Trop longtemps scindée entre intra-muros et hors-les-murs, Avignon aujourd’hui ouvre ses perspectives et dépasse les frontières de la ville, réelles ou imaginaires. Et les projets se multiplient : desserte entre le cœur historique et les autres quartiers de la ville par le tramway, embellissement des bâtiments patrimoniaux, installation d’équipements culturels – La FabricA - en lien avec le Festival en dehors du cœur historique, rénovation de lieux emblématiques en lieux d’hôtellerie expérientielle,… En somme ouvrir le cœur de ville sur son environnement et sur son futur.


LE FESTIVAL D’AVIGNON 

"Le ciel, la nuit, le texte, le peuple, la fête" : Depuis 1947, Avignon se transforme en forum à ciel ouvert où des artistes, venus du monde entier, partagent leus expériences avec les festivaliers. Tous ont en tête le mot de Jean Vilar, fondateur du Festival d'Avignon : "Redonner au théâtre, à l'art collectif, un lieu autre que le huis clos ; réconcilier architecture et poésie dramatique."

Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, la Cour d'honneur du Palais des papes est le berceau du Festival qui investit plus de 30 lieux de la Ville et sa région. Au sein d'ouvrages d'Art mais aussi de gymnases en cloîtres, de chapelles en jardins, de carrières en églises, le Festival accueille plus de 120 000 spectateurs lors de plus de 400 rendez-vous (spectacles, débats, rencontres, lectures, projections). Olivier Py est le premier metteur en scène à diriger le Festival depuis son fondateur. Plus "fidèle à des idées qu'à une tradition", il renoue avec l'esprit militant des premières heures et propose aux spectateurs d'imaginer avec lui "un autre rapport au monde dans lequel le politique n'est pas séparé de la pensée et de l'espoir."

Le Festival génère des retombées économiques sur le territoire avignonnais estimées à près de 100 millions d'euros.

                                                 


LE CARRÉ DU PALAIS

Dans les anciens locaux de la banque de France, idéalement situé face au Palais, ce pôle d’oenotourisme, récemment ouvert, offre une remarquable vitrine aux vins des côtes du Rhône. Il propose des boutiques ateliers dédiés aux Grand Ferments, une école des Vins, un restaurant et une résidence Hôtelière…a découvrir sans modération.

            


SAINT-ANNE BANASTERIE

Autrefois prison, le site Saint Anne – Banasterie va muer en pôle d’habitat et de commerce de plein centre. Le partis-pris : valoriser l’architecture existante, la magnifier, et transformer l’intérieur pour le mettre au diapason des nouveaux usages et des nouvelles formes d’habiter.


L’OPÉRA

Bâti en 1847, l’opéra du Grand Avignon d’une capacité de 1 120 places fait l’objet d’un programme de rénovation de grande ampleur. Deux ans de travaux sont nécessaires et la réouverture est prévue à l’automne 2019. Durant les deux saisons culturelles, les spectacles sont délocalisés dans une structure éphémère, à Avignon Confluences, en face de la gare TGV.